Algèbre et théories galoisiennes / Régine et Adrien Douady [ Livre]

Auteur principal: Douady, RégineCo-auteur: Douady, AdrienLangue: Français.Mention d'édition: 2e éd. entièrement refondue et augmentée d'un chapitrePublication : Paris : Cassini, 2005Description : 1 vol. (X-500 p.-[1] p. de pl.) ; 24 cmISBN: 2842250052.Collection: Nouvelle bibliothèque mathématique, 4Classification: 512.1 Algèbre, théorie des corpsRésumé: La théorie de Galois présente des analogies si étroites avec la théorie des revêtements que les algébristes emploient un langage géométrique pour parler d'extensions de corps, tandis que les topologues parlent de "revêtements galoisiens". Chacun des cadres éclaire et enrichit l'autre. Les aurteurs se sont efforcés de développer ces théories de façon parallèle, en commençant par celle des revêtements, qui permet mieux au lecteur de se faire des images. Dans l'étude des surfaces de Riemann, et dans la théorie des "dessins d'enfants" de Grothendieck, ces analogies se concrétisent en équivalences de catégories. Les trois premiers chapitres - ensembles ordonnés, catégories, algèbre linéaire - apportent le langage et les éléments qui permettent de travailler..Sujet - Nom commun: Galois, Théorie de | Algèbre
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Mathématiques
512.1 DOU (Browse shelf) Exclu du prêt 512.1 Algèbre, théorie des corps 00010362
ENS Rennes - Bibliothèque
Mathématiques
512.1 DOU (Browse shelf) Available 512.1 Algèbre, théorie des corps 000103621

Bibliogr. p. 487-488

Bibliogr. Index

La théorie de Galois présente des analogies si étroites avec la théorie des revêtements que les algébristes emploient un langage géométrique pour parler d'extensions de corps, tandis que les topologues parlent de "revêtements galoisiens". Chacun des cadres éclaire et enrichit l'autre. Les aurteurs se sont efforcés de développer ces théories de façon parallèle, en commençant par celle des revêtements, qui permet mieux au lecteur de se faire des images. Dans l'étude des surfaces de Riemann, et dans la théorie des "dessins d'enfants" de Grothendieck, ces analogies se concrétisent en équivalences de catégories. Les trois premiers chapitres - ensembles ordonnés, catégories, algèbre linéaire - apportent le langage et les éléments qui permettent de travailler.

Powered by Koha