Vivre en prison : histoires de 1945 à nos jours [ Livre] / Hélène, Bellanger

Auteur principal: Bellanger, Hélène, 1961-....Langue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris : Hachette, 2007Description : 1 vol. (334 p.) ; 23 cmISBN: 9782012372801.Classification: 340.1 Culture judiciaireRésumé: Entrer en prison, c'est être confronté aux bruits, aux odeurs, aux fouilles, à la promiscuité. Perdre son identité pour devenir un numéro d'écrou ou un porte-clés. Le choc carcéral, la perte des repères usuels sont ressentis, tant par les détenus que par les surveillants. Pourtant la réalité des prisons françaises a profondément évolué depuis 1945. Le recul de l'arbitraire, l'humanisation des conditions de détention et l'ouverture du monde pénitentiaire sont indéniables. Comment expliquer alors les violences, les mutineries, les suicides ? Se voulant outil d'amendement et de réinsertion, ou rempart contre la récidive, la prison reste criminogène, déshumanisante et désocialisante. Face à une incarcération de masse, la construction permanente de nouvelles places ne parvient pas à endiguer la surpopulation carcérale. Ce livre restitue la vie quotidienne dans les prisons françaises, les histoires singulières de détenus, de matons, de cadres de l'administration pénitentiaire, de magistrats. Il donne la clé des débats récurrents qui placent la prison au cœur de contradictions intenables. Les prisons peuvent-elles échapper à leur fonction de relégation ? .Sujet - Nom commun: Prisons -- France -- 1945-.... -- Histoire | Prisonniers
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Droit
340.1 BEL (Browse shelf) Available 340.1 Culture judiciaire 017295

Entrer en prison, c'est être confronté aux bruits, aux odeurs, aux fouilles, à la promiscuité. Perdre son identité pour devenir un numéro d'écrou ou un porte-clés. Le choc carcéral, la perte des repères usuels sont ressentis, tant par les détenus que par les surveillants. Pourtant la réalité des prisons françaises a profondément évolué depuis 1945. Le recul de l'arbitraire, l'humanisation des conditions de détention et l'ouverture du monde pénitentiaire sont indéniables. Comment expliquer alors les violences, les mutineries, les suicides ? Se voulant outil d'amendement et de réinsertion, ou rempart contre la récidive, la prison reste criminogène, déshumanisante et désocialisante. Face à une incarcération de masse, la construction permanente de nouvelles places ne parvient pas à endiguer la surpopulation carcérale. Ce livre restitue la vie quotidienne dans les prisons françaises, les histoires singulières de détenus, de matons, de cadres de l'administration pénitentiaire, de magistrats. Il donne la clé des débats récurrents qui placent la prison au cœur de contradictions intenables. Les prisons peuvent-elles échapper à leur fonction de relégation ?

Powered by Koha