Les droits de l'homme : une universalité menacée [ Livre] / Gérard, Fellous

Auteur principal: Fellous, GérardLangue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris : la Documentation française, 2010Description : 1 vol. (266 p.) ; 24 cmISBN: 3303331953067.Classification: 342.7 Libertés publiques, droits de l'HommeRésumé: Le respect des droits de l'homme, "l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations" (René Cassin), fait encore l'objet d'attaques d'envergure qui pourraient faire douter de leur survie. Si ces droits sont le prolongement naturel de l'émancipation de l'individu et de l'instauration de la démocratie, certains régimes autoritaires ou théocratiques feignent d'y voir un instrument de reconquête de l'Occident, un nouvel avatar du colonialisme. Au nom d'un étrange "relativisme culturel et religieux", l'universalité des droits de l'homme, que l'on pensait durablement acquise, se trouve remise en cause. Gérard Fellous met en garde contre le danger de voir admise une protection des droits "à la carte", variant, mais toujours dans le sens d'un affaiblissement, selon les pays ou les cultures. Ces droits n'appartiennent à aucune civilisation particulière, ils sont l'apanage de tout être humain, qui doit être en mesure de s'en prévaloir, à tout moment et en tout lieu..Sujet - Nom commun: Droits de l'homme | Défense des droits de l'homme
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Droit
342.7 FEL (Browse shelf) Available 342.7 Libertés publiques, droits de l'Homme 019938

Notes bibliogr.

Le respect des droits de l'homme, "l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations" (René Cassin), fait encore l'objet d'attaques d'envergure qui pourraient faire douter de leur survie. Si ces droits sont le prolongement naturel de l'émancipation de l'individu et de l'instauration de la démocratie, certains régimes autoritaires ou théocratiques feignent d'y voir un instrument de reconquête de l'Occident, un nouvel avatar du colonialisme. Au nom d'un étrange "relativisme culturel et religieux", l'universalité des droits de l'homme, que l'on pensait durablement acquise, se trouve remise en cause. Gérard Fellous met en garde contre le danger de voir admise une protection des droits "à la carte", variant, mais toujours dans le sens d'un affaiblissement, selon les pays ou les cultures. Ces droits n'appartiennent à aucune civilisation particulière, ils sont l'apanage de tout être humain, qui doit être en mesure de s'en prévaloir, à tout moment et en tout lieu.

Powered by Koha