Sportifs en danger [ Livre] : la condition des travailleurs sportifs / Manuel, Schotte / Sébastien, Fleuriel

Auteur principal: Fleuriel, SébastienCo-auteur: Schotté, ManuelLangue: Français.Publication : Bellecombe-en-Bauges [Savoie] : Ed. du croquant, impr. 2008Description : 1 vol. (109 p.) ; 18 cm.ISBN: 9782914968386; 2914968388.Collection: Savoir/agirClassification: 796/31 Sport et société / Sociologie du sportRésumé: " Sportifs en danger " ? La formule peut surprendre au regard des fortunes amassées par les champions les plus connus. Ils font pourtant figures d'exception. La plupart de ceux qui sacrifient leur vie à la pratique compétitive sont confrontés, en effet, à l'insécurité permanente. Mais, plus que l'incertitude des résultats, c'est le refus de les considérer comme des travailleurs à part entière qui crée les conditions de leur précarité. Les dirigeants fédéraux contribuent à cette situation en encensant les vertus du sport amateur et désintéressé. Dénonçant les dérives de l'argent, ils appréhendent les athlètes dans une vision paternaliste, fermée à l'idée même de travail sportif. A l'inverse, ceux qui s'efforcent de promouvoir et de vendre le sport comme un spectacle déplorent le conservatisme des fédérations et participent, sous couvert de modernité, à l'instauration de pratiques libérales. Pris dans l'alternative " paternalisme/libéralisme ", les sportifs font figure de prolétaires de la performance. Tant qu'ils ne parviendront pas à faire reconnaître collectivement leurs conditions de travail spécifiques, ils devront supporter seuls les risques d'une carrière courte et aléatoire. .Sujet - Nom commun: Sociologie du sport | Condition physique | Conditions de travail -- Sociologie -- France | Sportifs -- Psychologie
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Sport/EPS
796/31 FLE (Browse shelf) Available 796/31 Sport et société / Sociologie du sport 021247

" Sportifs en danger " ? La formule peut surprendre au regard des fortunes amassées par les champions les plus connus. Ils font pourtant figures d'exception. La plupart de ceux qui sacrifient leur vie à la pratique compétitive sont confrontés, en effet, à l'insécurité permanente. Mais, plus que l'incertitude des résultats, c'est le refus de les considérer comme des travailleurs à part entière qui crée les conditions de leur précarité. Les dirigeants fédéraux contribuent à cette situation en encensant les vertus du sport amateur et désintéressé. Dénonçant les dérives de l'argent, ils appréhendent les athlètes dans une vision paternaliste, fermée à l'idée même de travail sportif. A l'inverse, ceux qui s'efforcent de promouvoir et de vendre le sport comme un spectacle déplorent le conservatisme des fédérations et participent, sous couvert de modernité, à l'instauration de pratiques libérales. Pris dans l'alternative " paternalisme/libéralisme ", les sportifs font figure de prolétaires de la performance. Tant qu'ils ne parviendront pas à faire reconnaître collectivement leurs conditions de travail spécifiques, ils devront supporter seuls les risques d'une carrière courte et aléatoire.

Powered by Koha