L' élitisme républicain [ Livre] : l'école française à l'épreuve des comparaisons internationales / Roger, Establet / Christian, Baudelot

Auteur principal: Baudelot, Christian, 1938-....Co-auteur: Establet, RogerLangue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : [Paris] : Seuil : la République des idées, DL 2009Description : 1 vol. (117 p.) ; 21 cmISBN: 9782020993685.Collection: (La) République des idéesClassification: 37.01 Sciences de l'éducation, sociologie de l'éducationRésumé: De quoi souffre l'Ecole en France ? D'abord et avant tout son élitisme : une culture du classement et de l'élimination précoce, doublée d'une grande tolérance aux inégalités et à leur reproduction. Tel est l'enseignement qui ressort des comparaisons internationales développées dans ce livre. L'école française demeure au XIXe siècle otage des idées qui l'ont vu naître à la fin du XIXe siècle : distinguer une petite élite sans se soucier d'élever suffisamment le niveau des autres. Pour certains, peu nombreux, la méritocratie scolaire est une course aux meilleures positions ; pour d'autres, très nombreux, elle se traduit par une relégation rapide et désormais particulièrement coûteuse sur le marché du travail. Au total, la France qui a longtemps cru disposer de la meilleure école du monde fait figure de mauvaise élève dans sa catégorie, celle des pays riches et développés. .Sujet - Nom commun: Elite (sciences sociales) -- France -- 1990- | Systèmes d'enseignement -- Education -- France -- 1990- | Enseignement Etudes comparatives -- Évaluation
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Education
37.01 BAU (Browse shelf) Available 37.01 Sciences de l'éducation / Sociologie 022769

De quoi souffre l'Ecole en France ? D'abord et avant tout son élitisme : une culture du classement et de l'élimination précoce, doublée d'une grande tolérance aux inégalités et à leur reproduction. Tel est l'enseignement qui ressort des comparaisons internationales développées dans ce livre. L'école française demeure au XIXe siècle otage des idées qui l'ont vu naître à la fin du XIXe siècle : distinguer une petite élite sans se soucier d'élever suffisamment le niveau des autres. Pour certains, peu nombreux, la méritocratie scolaire est une course aux meilleures positions ; pour d'autres, très nombreux, elle se traduit par une relégation rapide et désormais particulièrement coûteuse sur le marché du travail. Au total, la France qui a longtemps cru disposer de la meilleure école du monde fait figure de mauvaise élève dans sa catégorie, celle des pays riches et développés.

Powered by Koha