Histoire générale de l'enseignement et de l'éducation en France : Tome I :Ve siècle av. J-C.-XVe siècle [ Livre] / Michel, Rouche ; René, Rémond (préface de), Des origines à la Renaissance

Auteur principal: Rouche, Michel, 1934-....Langue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris : Perrin, 2003Description : 1 vol. (728 p.) ; 18 cmISBN: 9782262020996.Collection: Collection Tempus, 46Classification: 370.9 Histoire de l'enseignement et de l'éducationRésumé: Aucune histoire générale de l'enseignement et de l'éducation en France n'avait paru jusqu'alors. Or, l'histoire des maîtres, instituteurs et professeurs, c'est l'histoire de la société, de l'enfant et de la famille, qui embrasse l'enseignement et l'éducation dans toute leur ampleur. Dans l'Antiquité et le Moyen Age, la première préoccupation est de transmettre la somme des connaissances acquises des Grecs et des Romains. D'où la stabilité des cycles d'études, le rôle de la Bible et du psautier. Mais stabilité ne signifie pas stérilité. Les Romains apportent le droit ; les chrétiens, la logique et la théologie. En même temps, l'enseignement connaît des crises d'adaptation au VIe siècle, de croissance au XIe siècle et d'identité aux XIVe-XVe siècles qui structurent la société par les choix pédagogiques adoptés. " Combattre " un être humain désaccordé et lui préparer un avenir neuf en civilisant son cerveau, sa main et son cœur, tel fut l'ambitieux projet poursuivi pendant vingt siècles. .Sujet - Nom commun: Enseignement -- France -- Jusqu'à 1500 | Éducation -- France -- Jusqu'à 1500
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Education
370.9 HIS 1 (Browse shelf) Available 370.9 Histoire de l'enseignement et de l'éducation 026183

Aucune histoire générale de l'enseignement et de l'éducation en France n'avait paru jusqu'alors. Or, l'histoire des maîtres, instituteurs et professeurs, c'est l'histoire de la société, de l'enfant et de la famille, qui embrasse l'enseignement et l'éducation dans toute leur ampleur. Dans l'Antiquité et le Moyen Age, la première préoccupation est de transmettre la somme des connaissances acquises des Grecs et des Romains. D'où la stabilité des cycles d'études, le rôle de la Bible et du psautier. Mais stabilité ne signifie pas stérilité. Les Romains apportent le droit ; les chrétiens, la logique et la théologie. En même temps, l'enseignement connaît des crises d'adaptation au VIe siècle, de croissance au XIe siècle et d'identité aux XIVe-XVe siècles qui structurent la société par les choix pédagogiques adoptés. " Combattre " un être humain désaccordé et lui préparer un avenir neuf en civilisant son cerveau, sa main et son cœur, tel fut l'ambitieux projet poursuivi pendant vingt siècles.

Powered by Koha