Histoire générale de l'enseignement et de l'éducation en France : Tome II : 1480-1789 [ Livre] / François, Lebrun ; Marc, Venard ; Jean, Quéniart : De Gutenberg aux Lumières

Auteur principal: Lebrun, François, 1923-....Co-auteur: Venard, Marc;Quéniart, JeanLangue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris : Perrin, 2003Description : 1 vol. (690 p.) ; 18 cmISBN: 9782262021474.Collection: Collection Tempus, 47Classification: 370.9 Histoire de l'enseignement et de l'éducationRésumé: La transmission d'un capital spirituel, moral, intellectuel et technique reste la question centrale de l'enseignement et de l'éducation. Mais, entre 1480 et 1789, les conditions politico-religieuses ainsi qu'un bouleversement des techniques vont entraîner une césure durable aux formes multiples. Césure religieuse : la fin de l'unité nationale oppose les hommes du Livre, propagateurs de la lecture et de l'alphabétisation, aux catholiques défenseurs d'une instruction donnée par le clergé, donc orale. Césure sociale entre une culture des élites savantes, adeptes de la raison, de l'expérience et du partage entre science et foi, et une culture populaire attachée aux gestes, aux usages, aux fêtes magico-religieuses. Césure intellectuelle enfin entre Anciens et Modernes, ceux-ci curieux des arts techniques - de Pascal à Diderot - tandis que les premiers privilégient l'apprentissage des enfants, le rôle du maître..Sujet - Nom commun: Enseignement -- France -- 1500-1800 | Éducation -- France -- 1500-1800
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Education
370.9 HIS 2 (Browse shelf) Available 370.9 Histoire de l'enseignement et de l'éducation 026182

La transmission d'un capital spirituel, moral, intellectuel et technique reste la question centrale de l'enseignement et de l'éducation. Mais, entre 1480 et 1789, les conditions politico-religieuses ainsi qu'un bouleversement des techniques vont entraîner une césure durable aux formes multiples. Césure religieuse : la fin de l'unité nationale oppose les hommes du Livre, propagateurs de la lecture et de l'alphabétisation, aux catholiques défenseurs d'une instruction donnée par le clergé, donc orale. Césure sociale entre une culture des élites savantes, adeptes de la raison, de l'expérience et du partage entre science et foi, et une culture populaire attachée aux gestes, aux usages, aux fêtes magico-religieuses. Césure intellectuelle enfin entre Anciens et Modernes, ceux-ci curieux des arts techniques - de Pascal à Diderot - tandis que les premiers privilégient l'apprentissage des enfants, le rôle du maître.

Powered by Koha