Cent quarante signes [ Livre] / Alain, Veinstein

Auteur principal: Veinstein, AlainLangue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris : Grasset, 2013Description : 406 p.ISBN: 9782246805434.Classification: 82-3 Romans, oeuvres de fictionRésumé: Le roman de ce livre tient au hasard. C'est-à-dire à un fil. Il s'en est fallu d'un rien qu'il ne voit jamais le jour. Depuis le début, je tweete à visage découvert, sans me cacher - ce qui n'est pas si fréquent - sous un pseudonyme. Sur le fil de Twitter, je suis celui que je crois être : un écrivain, auteur de romans et de poèmes, par ailleurs intervieweur d'écrivains à la radio depuis longtemps, habitant Malakoff, travaillant dans la journée à Paris, rue de Tournon, promeneur de chien à ses heures, homme de la rue, donc l'oeil et l'oreille aux aguets dans les paysages urbains, usager des transports en commun, voyageur à l'occasion, dormeur se laissant surprendre par ses rêves... Comme tout un chacun, enfin, je suis soumis à l'accélération vertigineuse du temps qui frappe de plein fouet ceux qui - c'est mon cas - arrivent à l'heure d'hiver. Alain Veinstein écrit un roman par tweets, de la même manière qu'il existe des romans par lettres. Un roman écrit par un pirate qui a la particularité d'arraisonner à tout va pour s'emparer des cargaisons de mots et de phrases dont il veut juste déranger la torpeur..
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Littérature et loisirs
82-3 VEI (Browse shelf) Available 82-3 Romans, oeuvres de fiction 028077

Le roman de ce livre tient au hasard. C'est-à-dire à un fil. Il s'en est fallu d'un rien qu'il ne voit jamais le jour. Depuis le début, je tweete à visage découvert, sans me cacher - ce qui n'est pas si fréquent - sous un pseudonyme. Sur le fil de Twitter, je suis celui que je crois être : un écrivain, auteur de romans et de poèmes, par ailleurs intervieweur d'écrivains à la radio depuis longtemps, habitant Malakoff, travaillant dans la journée à Paris, rue de Tournon, promeneur de chien à ses heures, homme de la rue, donc l'oeil et l'oreille aux aguets dans les paysages urbains, usager des transports en commun, voyageur à l'occasion, dormeur se laissant surprendre par ses rêves...
Comme tout un chacun, enfin, je suis soumis à l'accélération vertigineuse du temps qui frappe de plein fouet ceux qui - c'est mon cas - arrivent à l'heure d'hiver. Alain Veinstein écrit un roman par tweets, de la même manière qu'il existe des romans par lettres. Un roman écrit par un pirate qui a la particularité d'arraisonner à tout va pour s'emparer des cargaisons de mots et de phrases dont il veut juste déranger la torpeur.

Powered by Koha