Quel autre sport ? Cahiers d'histoire N.120 [ Livre] / Marion, Fontaine / Guillaume, Quashie-Vauclin

Auteur principal: Fontaine, MarionCo-auteur: Quashie-Vauclin, GuillaumeLangue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris, Association Paul Langevin, 2013Description : 222 p.ISBN: 9782917541364.Classification: 796/31 Sport et société / Sociologie du sportRésumé: À l'heure où triomphe le sport-marchandise, les Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique entendent donner à voir les tentatives et les réflexions, les succès et les difficultés, les aboutissements et les renoncements de celles et ceux qui, de la Révolution française à nos jours, ont visé l'érection d'un sport tout autre. Si le mouvement ouvrier s'engagea précocement sur cette voie, il ne fut pas seul, l'Église ne laissant pas de s'inviter sur ce terrain. Toutefois, les difficultés rencontrées furent identiques et nombreuses. Comment faire entendre la revendication d'un autre sport quand le sport dominant touche, attire et passionne un public si vaste, notamment parmi les classes populaires ? Sur quel axe faire porter le coeur de l'altérité sportive visée ? Jusqu'où pousser cette alternative ? Jusque dans le renoncement à toute forme de compétition, au risque d'éliminer une dimension très populaire de l'activité physique collective ? Faut-il, plus radicalement encore, renoncer absolument au sport, fruit intrinsèquement empoisonné, comme l'envisagent épisodiquement socialistes et communistes ? Faut-il bien plutôt exiger la démocratisation du sport, envisageant par là et dans le même temps son extension et sa transformation ? Comment et dans quelle structure faire vivre cette ambition transformatrice ? C'est à toutes ces questions que les partisans d'un autre sport on dû faire face, en France et au-delà. Ce sont ces expériences que ce numéro des Cahiers d'histoire s'emploie à retracer, des immigrés polonais de Montceau-les-Mines aux jeunes communistes des années 1920 en passant par les catholiques italiens des années 1970 et les organisations sportives du mouvement ouvrier nationales (la FSGT) et internationales (Internationale socialiste de Lucerne et Sportintern dans l'entre-deux-guerres). Un parcours qui interrogera le sportif, l'historien, le citoyen..Sujet - Nom commun: Sociologie du sport | Sports -- Histoire
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Sport/EPS
796/31 FON (Browse shelf) Available 796/31 Sport et société / Sociologie du sport 027986

À l'heure où triomphe le sport-marchandise, les Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique entendent donner à voir les tentatives et les réflexions, les succès et les difficultés, les aboutissements et les renoncements de celles et ceux qui, de la Révolution française à nos jours, ont visé l'érection d'un sport tout autre. Si le mouvement ouvrier s'engagea précocement sur cette voie, il ne fut pas seul, l'Église ne laissant pas de s'inviter sur ce terrain. Toutefois, les difficultés rencontrées furent identiques et nombreuses. Comment faire entendre la revendication d'un autre sport quand le sport dominant touche, attire et passionne un public si vaste, notamment parmi les classes populaires ? Sur quel axe faire porter le coeur de l'altérité sportive visée ? Jusqu'où pousser cette alternative ? Jusque dans le renoncement à toute forme de compétition, au risque d'éliminer une dimension très populaire de l'activité physique collective ? Faut-il, plus radicalement encore, renoncer absolument au sport, fruit intrinsèquement empoisonné, comme l'envisagent épisodiquement socialistes et communistes ? Faut-il bien plutôt exiger la démocratisation du sport, envisageant par là et dans le même temps son extension et sa transformation ? Comment et dans quelle structure faire vivre cette ambition transformatrice ? C'est à toutes ces questions que les partisans d'un autre sport on dû faire face, en France et au-delà. Ce sont ces expériences que ce numéro des Cahiers d'histoire s'emploie à retracer, des immigrés polonais de Montceau-les-Mines aux jeunes communistes des années 1920 en passant par les catholiques italiens des années 1970 et les organisations sportives du mouvement ouvrier nationales (la FSGT) et internationales (Internationale socialiste de Lucerne et Sportintern dans l'entre-deux-guerres). Un parcours qui interrogera le sportif, l'historien, le citoyen.

Powered by Koha