La politique étrangère européenne [ Livre] / Maxime, Lefebvre

Auteur principal: Lefebvre, MaximeLangue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris : Presses universitaires de France, 2011Description : 1 vol. (127 p.) ; 18 cmISBN: 9782130584483.Collection: Que sais-je ?, Droit-politique, 3901Classification: 327 Politique européenneRésumé: L’Union européenne a, depuis le traité de Maastricht (1992), une « politique étrangère et de sécurité commune ». Après de longues années de négociations institutionnelles, le traité de Lisbonne (2007) a laissé un goût d’inachevé : l’Union a pour la représenter une présidence bicéphale et un « Haut Représentant » qu’on n’a même pas voulu nommer « ministre des affaires étrangères » ; elle n’a pas de service diplomatique, mais un service « pour l’action extérieure », pas d’ambassades, mais des « délégations », pas d’armée, mais une « politique de sécurité et de défense commune ». Malgré les divisions qui traversent ses Etats membres, l’Union européenne a-t-elle une stratégie mondiale ? Est-elle capable de penser sa sécurité ? Parvient-elle à façonner son environnement ? Est-on passé, dans le rapport au monde, d’une « identité européenne » (comme on l’évoquait dans les années 1970) à une « puissance européenne » ? .Sujet - Nom commun: Politique étrangère et de sécurité commune | Pays de l'Union européenne -- Relations extérieures
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Droit
327 LEF (Browse shelf) Available 327 Politique européenne 028989

L’Union européenne a, depuis le traité de Maastricht (1992), une « politique étrangère et de sécurité commune ». Après de longues années de négociations institutionnelles, le traité de Lisbonne (2007) a laissé un goût d’inachevé : l’Union a pour la représenter une présidence bicéphale et un « Haut Représentant » qu’on n’a même pas voulu nommer « ministre des affaires étrangères » ; elle n’a pas de service diplomatique, mais un service « pour l’action extérieure », pas d’ambassades, mais des « délégations », pas d’armée, mais une « politique de sécurité et de défense commune ». Malgré les divisions qui traversent ses Etats membres, l’Union européenne a-t-elle une stratégie mondiale ? Est-elle capable de penser sa sécurité ? Parvient-elle à façonner son environnement ? Est-on passé, dans le rapport au monde, d’une « identité européenne » (comme on l’évoquait dans les années 1970) à une « puissance européenne » ?

Powered by Koha