Le mythe de l'islamisation : essai sur une obsession collective [ Livre] / Raphäel, Liogier

Auteur principal: Liogier, RaphaëlLangue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris : Seuil, 2012Description : 1 vol. (212 p.) ; 19 cmISBN: 9782021078848.Classification: 316 Sociologie et anthropologieRésumé: Une critique systématique et salutaire d’un fantasme de plus en plus prégnant dans le débat public. Depuis le début des années 2000, un mot s’est immiscé dans les débats publics : islamisation. La population musulmane, dont le nombre s’accroîtrait dangereusement, chercherait à submerger, dissoudre, voire vassaliser les cultures européennes. L’imaginaire du complot déborde ainsi peu à peu le cadre de l’islamophobie ordinaire. Si cette perception paranoïaque était restée l’apanage d’une poignée d’extrémistes, elle ne ferait pas question, mais elle s’impose aujourd’hui avec la force de l’évidence dans les médias, imprègne les discours de politiciens respectables et s’expose dans des ouvrages « sérieux ». Cet essai se propose de retracer la généalogie de cette vision d’encerclement devenue obsessionnelle et de déconstruire les points d’appui de ce qui n’est autre qu’un mythe. Il apparaîtra ainsi que la « bombe démographique musulmane » qui serait prête à éclater sur le triple front de l’immigration, de la conversion et de la fécondité est un fantasme que les données réfutent. Quant au regain de ferveur spirituelle et au renouveau des formes d’expression identitaire des musulmans vivant en France, l’analyse montrera qu’ils n’ont pas la signification conquérante ni même politique que suggère l’épouvantail de l’« islamisme ». Il restera alors à expliquer pourquoi l’Europe, et la France en particulier, ont tant besoin de l’« ennemi musulman »..Sujet - Nom commun: Islamisation -- -- Europe -- 21e siècle | Musulmans -- -- Intégration -- Europe -- 21e siècle | Islamophobie -- -- Europe -- 21e siècle
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Sciences humaines
316 LIO (Browse shelf) Available 316 Sociologie et anthropologie 029327

Une critique systématique et salutaire d’un fantasme de plus en plus prégnant dans le débat public. Depuis le début des années 2000, un mot s’est immiscé dans les débats publics : islamisation. La population musulmane, dont le nombre s’accroîtrait dangereusement, chercherait à submerger, dissoudre, voire vassaliser les cultures européennes. L’imaginaire du complot déborde ainsi peu à peu le cadre de l’islamophobie ordinaire.
Si cette perception paranoïaque était restée l’apanage d’une poignée d’extrémistes, elle ne ferait pas question, mais elle s’impose aujourd’hui avec la force de l’évidence dans les médias, imprègne les discours de politiciens respectables et s’expose dans des ouvrages « sérieux ». Cet essai se propose de retracer la généalogie de cette vision d’encerclement devenue obsessionnelle et de déconstruire les points d’appui de ce qui n’est autre qu’un mythe.
Il apparaîtra ainsi que la « bombe démographique musulmane » qui serait prête à éclater sur le triple front de l’immigration, de la conversion et de la fécondité est un fantasme que les données réfutent. Quant au regain de ferveur spirituelle et au renouveau des formes d’expression identitaire des musulmans vivant en France, l’analyse montrera qu’ils n’ont pas la signification conquérante ni même politique que suggère l’épouvantail de l’« islamisme ».
Il restera alors à expliquer pourquoi l’Europe, et la France en particulier, ont tant besoin de l’« ennemi musulman ».

Powered by Koha