Pour supprimer les partis politiques !? Réflexions d'un apatride sans parti [ Livre] / Daniel, Cohn-Bendit

Auteur principal: Cohn-Bendit, Daniel, 1945-....Langue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Montpellier : Indigènes, 2013Description : 1 vol. (36 p.) ; 21 cmISBN: 9791090354388.Collection: Ceux qui marchent contre le ventClassification: 32 PolitiqueRésumé: « Cours, cours, camarade, le vieux monde politique est derrière toi ! » L’homme qui participa, en Mai 68, à la réinvention de la société, propose ici de fonder une forme d’action collective qui ne passe pas forcément par un parti politique. « Un parti, écrit-il, c’est un blindage, une structure fermée, presque génétiquement hermétique à la société. » Mais comment résoudre cette exigence d’ouverture quand notre imaginaire baigne dans une conception figée, contraignante, des rapports de force, quand il est vampirisé par « l’imaginaire capitaliste-libéral » ? Pour construire ce sujet pensant autonome capable d’engendrer un collectif lui-même pensant et autonome, « Dany » exhume une chaîne de penseurs comme le Français André Gorz, premier théoricien de l’écologie politique ; le psychanalyste grec, Cornelius Castoriadis, adepte de « l’utopie plausible » ; l’universitaire de Rabat, Fatima Mernissi, et son « miracle de la boîte noire où tu mets ton bulletin de vote » ; le sociologue allemand Ulrich Beck qui réinvente un contrat social fondé sur le risque. Une nouvelle fois, Cohn-Bendit agrandit le champ des possibles, tout en restant fidèle à ce qu’il appelle « ma ligne libertaire ». .Sujet - Nom commun: Cohn-Bendit, Daniel (1945-....) | Europe Écologie-Les Verts | Partis politiques -- France
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Droit
32 COH (Browse shelf) Available 32 Politique 030035

« Cours, cours, camarade, le vieux monde politique est derrière toi ! » L’homme qui participa, en Mai 68, à la réinvention de la société, propose ici de fonder une forme d’action collective qui ne passe pas forcément par un parti politique. « Un parti, écrit-il, c’est un blindage, une structure fermée, presque génétiquement hermétique à la société. » Mais comment résoudre cette exigence d’ouverture quand notre imaginaire baigne dans une conception figée, contraignante, des rapports de force, quand il est vampirisé par « l’imaginaire capitaliste-libéral » ? Pour construire ce sujet pensant autonome capable d’engendrer un collectif lui-même pensant et autonome, « Dany » exhume une chaîne de penseurs comme le Français André Gorz, premier théoricien de l’écologie politique ; le psychanalyste grec, Cornelius Castoriadis, adepte de « l’utopie plausible » ; l’universitaire de Rabat, Fatima Mernissi, et son « miracle de la boîte noire où tu mets ton bulletin de vote » ; le sociologue allemand Ulrich Beck qui réinvente un contrat social fondé sur le risque.
Une nouvelle fois, Cohn-Bendit agrandit le champ des possibles, tout en restant fidèle à ce qu’il appelle « ma ligne libertaire ».

Powered by Koha