La violence ordinaire dans les organisations : plaidoyer pour des organisations réflexives [ Livre] / Gilles, Herreros

Auteur principal: Herreros, Gilles, 1956-....Langue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Toulouse : Érès, 2012Description : 1 vol. (199 p.) ; 22 cmISBN: 9782749216324.Collection: Sociologie cliniqueClassification: 316.2 Sociologie du travail et des organisationsRésumé: En appui sur des récits mettant en scène des situations de travail banales, analogues à celles que chacun peut avoir vécu, l'auteur montre comment la violence se tisse quotidiennement. Pour se perpétrer, comme pour se perpétuer, la violence a besoin de l'indifférence, voire de l'acceptation du plus grand nombre. Les récits proposés montrent comment les petits renoncements, les cécités multipliées, les questionnements liquidés, chaque jour répétés par les uns, fabriquent des mécaniques qui détruisent les autres. Il n'y a aucune fatalité à ce phénomène. L'auteur plaide pour la mise en place d'organisations "réflexives" valorisant une appréhension clinique des procès de travail et le déploiement d'une critique réhabilitant la subjectivité et l'intersubjectivité. .Sujet - Nom commun: Violence en milieu de travail | Conflit interpersonnel | Harcèlement | Comportement organisationnel
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Sciences humaines
316.2 HER (Browse shelf) Available 316.2 Sociologie du travail et des organisations 030081

En appui sur des récits mettant en scène des situations de travail banales, analogues à celles que chacun peut avoir vécu, l'auteur montre comment la violence se tisse quotidiennement. Pour se perpétrer, comme pour se perpétuer, la violence a besoin de l'indifférence, voire de l'acceptation du plus grand nombre. Les récits proposés montrent comment les petits renoncements, les cécités multipliées, les questionnements liquidés, chaque jour répétés par les uns, fabriquent des mécaniques qui détruisent les autres.
Il n'y a aucune fatalité à ce phénomène. L'auteur plaide pour la mise en place d'organisations "réflexives" valorisant une appréhension clinique des procès de travail et le déploiement d'une critique réhabilitant la subjectivité et l'intersubjectivité.

Powered by Koha