Pour une Europe souveraine : écrits et plaidoyers [ Livre] / Gérard-David, Desrameaux

Auteur principal: Desrameaux , Gérard-DavidLangue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris : Lanore, 2014Description : 1 vol. (238 p.) ; 22 cmISBN: 9782851577351.Collection: Essais politiquesClassification: 327 Politique européenneRésumé: L'auteur fait siennes les formules célèbres de François Mitterrand: " Si la France est notre Patrie, l'Europe est notre avenir " et " Ce n'est pas de trop d'Europe dont nous souffrons aujourd'hui mais bien davantage de pas assez d'Europe ". Aux souverainistes qui, dans le cadre de chaque Etat-nation, combattent l'Europe et en appellent à un repli sur soi et à un nationalisme désuet, il répond que c'est une erreur fondamentale de ne concevoir la souveraineté qu'au niveau des Etats-nations alors que s'édifient des Etats continents. Aussi, l'auteur est-il convaincu qu'il faut doter l'Europe puissance des instruments de la souveraineté. L'Europe doit être délimitée par des frontières sécurisées, dotée d'institutions d'essence fédérale stables et efficaces démocratiquement élues et désignées et mue par une volonté commune des peuples la composant. En effet, selon lui seule une Europe souveraine, maîtresse de son destin sur la scène du monde, permettra aux peuples des diverses nations de l'Union de faire entendre leurs voix et de compter dans le concert des nations..Sujet - Nom commun: Souveraineté | Europe -- Unité | Pays de l'Union européenne -- Politique et gouvernement -- Manuels d'enseignement supérieur
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Droit
327 DES (Browse shelf) Available 327 Politique européenne 031275

L'auteur fait siennes les formules célèbres de François Mitterrand: " Si la France est notre Patrie, l'Europe est notre avenir " et " Ce n'est pas de trop d'Europe dont nous souffrons aujourd'hui mais bien davantage de pas assez d'Europe ". Aux souverainistes qui, dans le cadre de chaque Etat-nation, combattent l'Europe et en appellent à un repli sur soi et à un nationalisme désuet, il répond que c'est une erreur fondamentale de ne concevoir la souveraineté qu'au niveau des Etats-nations alors que s'édifient des Etats continents.
Aussi, l'auteur est-il convaincu qu'il faut doter l'Europe puissance des instruments de la souveraineté. L'Europe doit être délimitée par des frontières sécurisées, dotée d'institutions d'essence fédérale stables et efficaces démocratiquement élues et désignées et mue par une volonté commune des peuples la composant. En effet, selon lui seule une Europe souveraine, maîtresse de son destin sur la scène du monde, permettra aux peuples des diverses nations de l'Union de faire entendre leurs voix et de compter dans le concert des nations.

Powered by Koha