Les adonaissants / François de, Singly [ Livre]

Auteur principal: Singly, François de, 1948-....Langue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris : Armand Colin, 2006Description : 1 vol. (398 p.) ; 23 cmISBN: 2200346883; 9782200346881.Collection: Individu et sociétéClassification: 316 Sociologie et anthropologieRésumé: L'adonaissance, voici une notion nouvelle et nécessaire pour désigner cette réalité moderne : les jeunes grandissent plus tôt et différemment. Les adultes le comprennent mal et ne savent pas comment y faire face. Les longs entretiens recueillis et analysés par François de Singly sont sans appel: les jeunes n'attendent plus la "crise d'adolescence" pour s'affirmer. Ils le font dès L'entrée au collège, dès 10-11 ans. Mais attention ! Contrairement à certains discours dénonciateurs, ces adonaissants ne se donnent pas le mot pour être des "tyranneaux domestiques" commandant des parents sans autorité. Plutôt bien intégrés dans la vie de famille et ses contraintes, ils s'individualisent en douceur, ils s'émancipent en prenant appui sur les codes culturels de leur génération. Ils sont déjà "ailleurs" quand on les croit encore "Là". Ils apprennent à avoir un certain pouvoir sur eux-mêmes. Alors comment se comporter face à ce mouvement d'individualisation précoce qui peut créer un réel désarroi, un sentiment de perte d'emprise des parents sur leurs... adonaissants ? Comment accompagner sans intrusion, comment respecter l'exigence d'autonomie sans s'installer dans une sorte d'apartheid - adultes d'un côté, enfants de l'autre - qui couperait court à toute possibilité de transmission ?.Sujet - Nom commun: Adolescence -- -- -- France -- Enquêtes | Famille -- Sociologie -- Sociologie
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Sciences humaines
316 SIN (Browse shelf) Available 316 Sociologie et anthropologie 039832

L'adonaissance, voici une notion nouvelle et nécessaire pour désigner cette réalité moderne : les jeunes grandissent plus tôt et différemment. Les adultes le comprennent mal et ne savent pas comment y faire face. Les longs entretiens recueillis et analysés par François de Singly sont sans appel: les jeunes n'attendent plus la "crise d'adolescence" pour s'affirmer. Ils le font dès L'entrée au collège, dès 10-11 ans.
Mais attention ! Contrairement à certains discours dénonciateurs, ces adonaissants ne se donnent pas le mot pour être des "tyranneaux domestiques" commandant des parents sans autorité. Plutôt bien intégrés dans la vie de famille et ses contraintes, ils s'individualisent en douceur, ils s'émancipent en prenant appui sur les codes culturels de leur génération. Ils sont déjà "ailleurs" quand on les croit encore "Là".
Ils apprennent à avoir un certain pouvoir sur eux-mêmes. Alors comment se comporter face à ce mouvement d'individualisation précoce qui peut créer un réel désarroi, un sentiment de perte d'emprise des parents sur leurs... adonaissants ? Comment accompagner sans intrusion, comment respecter l'exigence d'autonomie sans s'installer dans une sorte d'apartheid - adultes d'un côté, enfants de l'autre - qui couperait court à toute possibilité de transmission ?

Powered by Koha