La crise de l'État-providence / Pierre, Rosanvallon [ Livre]

Auteur principal: Rosanvallon, Pierre, 1948-....Langue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris : Points, 2015Description : 1 vol. (183 p.) ; 18 cmISBN: 9782757854211.Collection: Points, Essais, 243Classification: 320 Science PolitiqueRésumé: Pendant presque un siècle, la construction de l'Etat-providence a constitué l'horizon naturel du progrès social dans les pays industriels. Cet Etat-providence est aujourd'hui mal en point. Il est d'abord devenu trop coûteux. Si elles continuaient à croître au rythme actuel, les dépenses de santé absorberaient bientôt la quasi-totalité des ressources des ménages ! Pour faire face à la hausse des dépenses sociales, les prélèvements obligatoires ont crû très rapidement, menaçant du même coup la compétitivité des entreprises et le dynamisme de l'économie. Mais l'Etat-providence est surtout devenu une machinerie de plus en plus opaque et bureaucratique. Les principes de solidarité et de redistribution qui le commandent n'apparaissent plus clairement. La crise de l'Etat-providence est culturelle et morale plus encore qu'économique. .Sujet - Nom commun: Etat providence | Etat | Politique sociale
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Droit
320 ROS (Browse shelf) Available 320 Science Politique 039815

En appendice, choix de documents

Pendant presque un siècle, la construction de l'Etat-providence a constitué l'horizon naturel du progrès social dans les pays industriels. Cet Etat-providence est aujourd'hui mal en point. Il est d'abord devenu trop coûteux. Si elles continuaient à croître au rythme actuel, les dépenses de santé absorberaient bientôt la quasi-totalité des ressources des ménages ! Pour faire face à la hausse des dépenses sociales, les prélèvements obligatoires ont crû très rapidement, menaçant du même coup la compétitivité des entreprises et le dynamisme de l'économie.
Mais l'Etat-providence est surtout devenu une machinerie de plus en plus opaque et bureaucratique. Les principes de solidarité et de redistribution qui le commandent n'apparaissent plus clairement. La crise de l'Etat-providence est culturelle et morale plus encore qu'économique.

Powered by Koha