La République injuriée : histoire des offenses au chef de l'Etat de la IIIe à la Ve République / Olivier, Beaud [ Livre]

Auteur principal: Beaud, Olivier, 1958-....Langue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris : Presses universitaires de France, 2019Description : 1 vol. (676 p.) ; 22 cmISBN: 9782130813057.Classification: 340.1 Culture judiciaireRésumé: La 4e de couverture indique : "Moi, je ne dis pas Pétain, mais putain !", "Général rebelle, bradeur de l'Empire, paranoiaque à délire intermittent", "Casse-toi pov'con !" : "ces apostrophes au chef de l'Etat furent poursuivies par le parquet pour délit d'offense et leurs auteurs, condamnés par les juridictions pénales". De 1875 à 2013, date de sa suppression, le délit d'offense a protégé le chef de l'état en exercice. Souvent présenté comme un délit d'opinion, considéré depuis les années 1970 comme anachronique et illibéral, il fut un véritable sismographe des affrontements politiues de notre pays. A la croisée de l'histoire politico-judiciaire et de l'histoire des libertés, l'ouvrage d'Olivier Beaud révèle des épisodes méconnus ou oubliés de la vie politique française. Fondé sur l'étude des procés et sur des archives politiques et judiciaires inédites, il apporte un éclairage original sur les relations entre le pouvoir exécutif et la justice, révélant la permanence, dans l'histoire française contemporaine, d'une guerre civile larvée.".Sujet - Nom commun: Justice et politique -- -- -- France -- 1800- | Outrage -- -- -- France -- 1800- | Liberté d'expression -- -- -- France -- 1800-
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Droit
340.1 BEA (Browse shelf) Available 340.1 Culture judiciaire 041339

La 4e de couverture indique : "Moi, je ne dis pas Pétain, mais putain !", "Général rebelle, bradeur de l'Empire, paranoiaque à délire intermittent", "Casse-toi pov'con !" : "ces apostrophes au chef de l'Etat furent poursuivies par le parquet pour délit d'offense et leurs auteurs, condamnés par les juridictions pénales". De 1875 à 2013, date de sa suppression, le délit d'offense a protégé le chef de l'état en exercice. Souvent présenté comme un délit d'opinion, considéré depuis les années 1970 comme anachronique et illibéral, il fut un véritable sismographe des affrontements politiues de notre pays. A la croisée de l'histoire politico-judiciaire et de l'histoire des libertés, l'ouvrage d'Olivier Beaud révèle des épisodes méconnus ou oubliés de la vie politique française. Fondé sur l'étude des procés et sur des archives politiques et judiciaires inédites, il apporte un éclairage original sur les relations entre le pouvoir exécutif et la justice, révélant la permanence, dans l'histoire française contemporaine, d'une guerre civile larvée."

Powered by Koha