Nos temps modernes / Daniel, Cohen [ Livre]

Auteur principal: Cohen, Daniel, 1953-....Langue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris : Flammarion, 2000Description : 161 p. ; 21 cmISBN: 2080678868.Collection: Collection dirigée par Perrine Simon-NahumClassification: 33.04 Essais sur l'économieRésumé: Nos temps modernes sont-ils ceux de la fin du travail comme le prétendent les économistes de tout poil ? Cette question rejoint une interrogation plus fondamentale encore : comment expliquer que notre société soit accusée de tous les maux alors qu'elle s'est bâtie dans une critique vigoureuse de la société industrielle et capitaliste ? Comment expliquer les dysfonctionnements actuels, au premier rang desquels le chômage ? Nous entrons dans une ère de valorisation du capital humain alors que le capitalisme en est resté au modèle de l'ouvrier analphabète. Le capitalisme ne crée pas, il détruit. Le capitalisme peut-il survivre ? Oui, si nous acceptons de lire l'époque actuelle comme une période de transition. Pourquoi nos temps modernes semblent-ils pires que ceux qui les ont précédés ? D'abord parce qu'ils forment une révolution inachevée : il leur manque un ensemble de règles sociales propres. Ensuite, parce que l'homme moderne découvre que si le monde technique le délivre de la nécessité, il ne le délivre pas de la technique elle-même. Le travail reste ce qu'il est depuis les temps bibliques, l'image du destin de l'homme. Une pensée originale et forte sur l'avenir du travail. Sommaire La nouvelle vague Burnt out La consommation, entre public et privé Du capital financier au capital humain La nouvelle politique économique L'île aux chômeurs Le capitalisme peut-il survivre ?.Sujet - Nom commun: Travail -- Aspect psychologique | Ressources humaines | Libéralisme économique | Economie générale
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Economie Gestion
33.04 COH (Browse shelf) Available 33.04 Essais sur l'économie 00004332

La couv. porte en plus : "essais"

Nos temps modernes sont-ils ceux de la fin du travail comme le prétendent les économistes de tout poil ? Cette question rejoint une interrogation plus fondamentale encore : comment expliquer que notre société soit accusée de tous les maux alors qu'elle s'est bâtie dans une critique vigoureuse de la société industrielle et capitaliste ? Comment expliquer les dysfonctionnements actuels, au premier rang desquels le chômage ? Nous entrons dans une ère de valorisation du capital humain alors que le capitalisme en est resté au modèle de l'ouvrier analphabète. Le capitalisme ne crée pas, il détruit. Le capitalisme peut-il survivre ? Oui, si nous acceptons de lire l'époque actuelle comme une période de transition. Pourquoi nos temps modernes semblent-ils pires que ceux qui les ont précédés ? D'abord parce qu'ils forment une révolution inachevée : il leur manque un ensemble de règles sociales propres. Ensuite, parce que l'homme moderne découvre que si le monde technique le délivre de la nécessité, il ne le délivre pas de la technique elle-même. Le travail reste ce qu'il est depuis les temps bibliques, l'image du destin de l'homme. Une pensée originale et forte sur l'avenir du travail.
Sommaire
La nouvelle vague
Burnt out
La consommation, entre public et privé
Du capital financier au capital humain
La nouvelle politique économique
L'île aux chômeurs
Le capitalisme peut-il survivre ?

Powered by Koha