La fabrique du droit : une ethnographie du Conseil d'Etat [ Livre] / Bruno, Latour

Auteur principal: Latour, Bruno, 1947-....Langue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : La Découverte, 2002, ParisDescription : 1 vol. (319 p.)ISBN: 270713591X.Collection: ArmillaireClassification: 340.1 Culture judiciaireRésumé: Le recours aux liens juridiques prend chaque jour dans nos sociétés une importance grandissante. Il existe pourtant peu d'études empiriques sur la fabrique quotidienne du droit. Alors que la très grande technicité de la matière juridique réserve le droit aux juristes de profession, la sociologie croit souvent pouvoir s'en débarrasser en l'expliquant par les rapports de forces qu'il ne ferait que dissimuler. Il est donc très difficile d'être à la fois suffisamment extérieur au droit pour échapper au jargon des professionnels et suffisamment intérieur à son élaboration pour saisir sa forme particulière d'objectivité et de vérité. C'est pourquoi la méthode ethnographique - habituée à ces réglages délicats de l'observation distante et de la participation engagée - se trouve particulièrement bien ajustée à l'analyse du droit au quotidien. Cette ethnographie de la matière juridique est unique par son terrain - le Conseil d'Etat et le droit administratif -, par le type de données - la préparation collective des délibérations -, par son traitement - l'analyse méticuleuse des formes d'écriture et de prises de parole -, par son point de vue - la comparaison systématique avec la production d'objectivité en sciences exactes. Une grande attention est portée dans cette étude aux actes d'écriture, à la fabrication et à la manipulation des dossiers, aux interactions entre les membres, aux particularités du corps des conseillers d'État mais surtout à la diversité des ressorts qui permettent de bien juger. L'aridité même du droit administratif français aurait de quoi effaroucher le plus courageux des lecteurs : heureusement, par une grande qualité de style, l'auteur a su à la fois rendre compte de la technicité des jugements et renouer les nombreux liens entre le droit et cette société qui le nourrit et à laquelle il sert, en même temps, de garant. Après une série d'études sur les laboratoires scientifiques, les innovations techniques, le discours religieux, la parole politique, Bruno Latour continue ici, avec le droit, son programme d'anthropologie systématique des formes contemporaines de véridiction. .Sujet - Nom commun: Procédure administrative -- France | France. Conseil d'État | Anthropologie juridique -- France
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Droit
340.1 LAT (Browse shelf) Available 340.1 Culture judiciaire 00007109

Le recours aux liens juridiques prend chaque jour dans nos sociétés une importance grandissante. Il existe pourtant peu d'études empiriques sur la fabrique quotidienne du droit. Alors que la très grande technicité de la matière juridique réserve le droit aux juristes de profession, la sociologie croit souvent pouvoir s'en débarrasser en l'expliquant par les rapports de forces qu'il ne ferait que dissimuler. Il est donc très difficile d'être à la fois suffisamment extérieur au droit pour échapper au jargon des professionnels et suffisamment intérieur à son élaboration pour saisir sa forme particulière d'objectivité et de vérité. C'est pourquoi la méthode ethnographique - habituée à ces réglages délicats de l'observation distante et de la participation engagée - se trouve particulièrement bien ajustée à l'analyse du droit au quotidien. Cette ethnographie de la matière juridique est unique par son terrain - le Conseil d'Etat et le droit administratif -, par le type de données - la préparation collective des délibérations -, par son traitement - l'analyse méticuleuse des formes d'écriture et de prises de parole -, par son point de vue - la comparaison systématique avec la production d'objectivité en sciences exactes. Une grande attention est portée dans cette étude aux actes d'écriture, à la fabrication et à la manipulation des dossiers, aux interactions entre les membres, aux particularités du corps des conseillers d'État mais surtout à la diversité des ressorts qui permettent de bien juger. L'aridité même du droit administratif français aurait de quoi effaroucher le plus courageux des lecteurs : heureusement, par une grande qualité de style, l'auteur a su à la fois rendre compte de la technicité des jugements et renouer les nombreux liens entre le droit et cette société qui le nourrit et à laquelle il sert, en même temps, de garant. Après une série d'études sur les laboratoires scientifiques, les innovations techniques, le discours religieux, la parole politique, Bruno Latour continue ici, avec le droit, son programme d'anthropologie systématique des formes contemporaines de véridiction.

Powered by Koha