Le sain et le malsain : santé et mieux-être depuis le Moyen-Age / Georges, Vigarello [ Livre]

Auteur principal: Vigarello, GeorgesLangue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris : Seuil, 1993Description : 250 p. ; 21 cmISBN: 2020201135.Collection: L' univers historiqueClassification: 613 Corps et sociétéRésumé: Elixirs, potions ou régimes alimentaires, l'art de prolonger la vie plonge ses racines dans la tradition. L'entretien de soi est de tous les temps, même si l'hygiène contemporaine en a révolutionné les principes. Ce sont les formes de cette vigilance qu'explore ce livre, sa présence dans les actes les plus anodins, son interférence avec la science et les croyances, ses liens avec l'image du corps, la résistance aux épidémies, la défense des cités et la très lente mise en place d'initiatives publiques. Cette histoire souligne combien la frontière entre le sain et le malsain se déplace avec le temps. Les seuils de ce qui est physiquement toléré, l'apparition du maladif ou du dangereux changent avec la civilisation. Les indices du mal se conquièrent sur ce qui jusque-là n'éveillait aucune inquiétude. Science et technique conduisent au paradoxe de surmonter les menaces anciennes tout en dévoilant des menaces nouvelles. Elles étendent le territoire du risque. D'où cette certitude d'affronter des désordres plus variés, d'autant plus vastes que le projet d'entretien du corps a lui-même changé : hier on " gardait " la santé, aujourd'hui on l'améliore ou on l'" approfondit ". Une entreprise mêlant attentes individuelles et initiatives publiques, exigences dont le coût devient indéfini, porteur entre autres de la crise actuelle des politiques de santé..Sujet - Nom commun: Santé publique -- Histoire | Santé -- Histoire | Santé -- Aspect anthropologique | Hygiène -- Aspect social -- Histoire
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Sport/EPS
613 VIG (Browse shelf) Available 613 Corps et société 00007784

Elixirs, potions ou régimes alimentaires, l'art de prolonger la vie plonge ses racines dans la tradition. L'entretien de soi est de tous les temps, même si l'hygiène contemporaine en a révolutionné les principes. Ce sont les formes de cette vigilance qu'explore ce livre, sa présence dans les actes les plus anodins, son interférence avec la science et les croyances, ses liens avec l'image du corps, la résistance aux épidémies, la défense des cités et la très lente mise en place d'initiatives publiques. Cette histoire souligne combien la frontière entre le sain et le malsain se déplace avec le temps. Les seuils de ce qui est physiquement toléré, l'apparition du maladif ou du dangereux changent avec la civilisation. Les indices du mal se conquièrent sur ce qui jusque-là n'éveillait aucune inquiétude. Science et technique conduisent au paradoxe de surmonter les menaces anciennes tout en dévoilant des menaces nouvelles. Elles étendent le territoire du risque. D'où cette certitude d'affronter des désordres plus variés, d'autant plus vastes que le projet d'entretien du corps a lui-même changé : hier on " gardait " la santé, aujourd'hui on l'améliore ou on l'" approfondit ". Une entreprise mêlant attentes individuelles et initiatives publiques, exigences dont le coût devient indéfini, porteur entre autres de la crise actuelle des politiques de santé.

Powered by Koha