Métamorphoses du travail, quête du sens : critique de la raison économique / André, Gorz [ Livre]

Auteur principal: Gorz, André, 1923-....Langue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Publication : Paris : Galilée, 1988Description : 302 p. ; 24 cmISBN: 2718603402.Collection: DébatsClassification: 316.2 Sociologie du travail et des organisationsRésumé: Ce que les post-modernes prennent pour la fin de la modernité et la crise de la raison, est en réalité la crise d'un " credo " irrationnel qu'une rationalisation sélective a soustrait à l'examen argumenté et à la critique : la croyance quasi religieuse que " plus vaut plus ", que toute activité -y compris la maternité, la culture, le loisir- est justiciable d'une évaluation économique et peut être régulée par l'argent. Le principal objet de cet essai est de déterminer les limites -existentielles, culturelles, ontologiques- que la rationalité économique ne peut franchir sans se renverser en son contraire et miner de non-sens pervers le contexte socio-culturel qui la porte. Il faut essayer de comprendre pourquoi la raison économique a pu imposer sa loi ; provoquer le divorce du travail et de la vie, de la production et des besoins, de l'économie et de la société. Pourquoi elle est en train de radicalement désintégrer celle-ci ; pourquoi nombre d'activités ne peuvent être transformées en travail rémunéré et en emploi sans être dénaturées dans leur sens par cette transformation. Cet essai tient donc à la fois de l'histoire et de la sociologie du travail, de la philosophie morale et existentielle, de la critique sociale et économique ; finalement et accessoirement de la tentative de redéfinir la vision directrice et les tâches essentielles d'une gauche qui ne rougirait pas de renouer avec sa vocation originelle : celle de remettre la raison économique à sa place subalterne, au service d'une société poursuivant l'émancipation et le libre épanouissement des personnes. .Sujet - Nom commun: Valeur | Travail | Sociologie économique | Sociologie du travail | Société industrielle | Emplois -- Analyse | Economie du travail | Echange
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Magasin (archives)
316.2 GOR (Browse shelf) Available 316.2 Sociologie du travail et des organisations 00009849

Ce que les post-modernes prennent pour la fin de la modernité et la crise de la raison, est en réalité la crise d'un " credo " irrationnel qu'une rationalisation sélective a soustrait à l'examen argumenté et à la critique : la croyance quasi religieuse que " plus vaut plus ", que toute activité -y compris la maternité, la culture, le loisir- est justiciable d'une évaluation économique et peut être régulée par l'argent. Le principal objet de cet essai est de déterminer les limites -existentielles, culturelles, ontologiques- que la rationalité économique ne peut franchir sans se renverser en son contraire et miner de non-sens pervers le contexte socio-culturel qui la porte. Il faut essayer de comprendre pourquoi la raison économique a pu imposer sa loi ; provoquer le divorce du travail et de la vie, de la production et des besoins, de l'économie et de la société. Pourquoi elle est en train de radicalement désintégrer celle-ci ; pourquoi nombre d'activités ne peuvent être transformées en travail rémunéré et en emploi sans être dénaturées dans leur sens par cette transformation. Cet essai tient donc à la fois de l'histoire et de la sociologie du travail, de la philosophie morale et existentielle, de la critique sociale et économique ; finalement et accessoirement de la tentative de redéfinir la vision directrice et les tâches essentielles d'une gauche qui ne rougirait pas de renouer avec sa vocation originelle : celle de remettre la raison économique à sa place subalterne, au service d'une société poursuivant l'émancipation et le libre épanouissement des personnes.

Powered by Koha