Le cours d'action, méthode élémentaire / Jacques, Theureau [ Livre]

Auteur principal: Theureau, JacquesLangue: Français ; de l'oeuvre originale, Français.Mention d'édition: 2e éd. réviséePublication : Toulouse : Octares éd., 2004Description : 281 p. ; 24 cmISBN: 2915346054.Collection: Collection Travail et activité humaineClassification: 316.2 Sociologie du travail et des organisationsRésumé: Cet ouvrage est la seconde édition remaniée d'un ouvrage paru en 1992 sous le titre Le cours d'action : analyse sémio-logique. Essai d'une anthropologie cognitive située, épuisé et toujours d'actualité. Ce que nous écrivions en le présentant peut être repris tel quel aujourd'hui : "Le développement des sciences cognitives conduit à repenser en termes nouveaux l'analyse du travail, et plus généralement de toute pratique, c'est-à-dire de toute activité à laquelle est attribuée une signification individuelle et sociale. Cet ouvrage présente une telle analyse du travail et de la pratique : un objet théorique, le cours d'action, et son observatoire ; un cadre théorique, le cadre sémio-logique réinterprétant à partir des sciences cognitives la notion de signe triadique de CS Peirce, et ses modèles. Cette nouvelle approche de l'analyse du travail et de la pratique relie cognition, perception, communication et action (mais aussi l'émotion qui était décidément peu à l'honneur à l'époque), et participe, avec différents courants de recherche en anthropologie cognitive, éthologie humaine, analyse conversationnelle et logique naturelle, à l'émergence d'une anthropologie cognitive située. En retour, elle conduit à prendre, dans les débats actuels sur le paradigme des sciences cognitives, le pari de l'hypothèse de l'autopoïèse des systèmes vivants". Cette seconde édition est remaniée, d'abord afin de tenir compte du fait que certaines des notions et des formalisations initiales se sont avérées être insuffisamment précises, ou bien manquer de cohérence, ou bien encore constituer des complications inutiles, mais aussi afin qu'elle apparaisse clairement comme constituant une partie d'une démarche plus développée et jouant un rôle de propédeutique relativement à cette dernière tout en pouvant être mise en oeuvre avec profit indépendamment d'elle. D'où le changement de titre : une méthode élémentaire comme partie d'une "méthode développée". Après avoir posé le problème des objets de l'analyse du travail et de la pratique aujourd'hui (chap 1), nous précisons l'objet théorique "cours d'action" et les hypothèses théoriques qui le circonscrivent (chap 2). Nous pouvons alors discuter de l'observatoire de cet objet théorique et de sa mise en oeuvre, c'est-à-dire de l'ensemble articulé de méthodes de construction de données susceptible de documenter le cours d'action (chap 3 et 4). L'analyse de ces données passe par la précision des deux notions complémentaires de signe tétradique et de structure significative (chap 5 et 6). Enfin, les différentes sortes de modèles du cours d'action sont précisées (chap 7 et 8). .Sujet - Nom commun: Travail -- Anthropologie | Travail -- Aspect psychologique | Sémiotique et anthropologie | Sémiotique | Sciences cognitives | Interaction homme-ordinateur | Ergonomie | Emplois -- Analyse | Cognition -- Recherche | Autopoïèse | Action, Théorie de l'
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Sciences humaines
316.2 THE (Browse shelf) Available 316.2 Sociologie du travail et des organisations 00010078

Précédemment paru en 1992 sous le titre : "Le cours d'action, analyse sémio-logique : essai d'une anthropologie cognitive située"

Bibliogr. p. 267-281

Cet ouvrage est la seconde édition remaniée d'un ouvrage paru en 1992 sous le titre Le cours d'action : analyse sémio-logique. Essai d'une anthropologie cognitive située, épuisé et toujours d'actualité. Ce que nous écrivions en le présentant peut être repris tel quel aujourd'hui : "Le développement des sciences cognitives conduit à repenser en termes nouveaux l'analyse du travail, et plus généralement de toute pratique, c'est-à-dire de toute activité à laquelle est attribuée une signification individuelle et sociale.
Cet ouvrage présente une telle analyse du travail et de la pratique : un objet théorique, le cours d'action, et son observatoire ; un cadre théorique, le cadre sémio-logique réinterprétant à partir des sciences cognitives la notion de signe triadique de CS Peirce, et ses modèles. Cette nouvelle approche de l'analyse du travail et de la pratique relie cognition, perception, communication et action (mais aussi l'émotion qui était décidément peu à l'honneur à l'époque), et participe, avec différents courants de recherche en anthropologie cognitive, éthologie humaine, analyse conversationnelle et logique naturelle, à l'émergence d'une anthropologie cognitive située.
En retour, elle conduit à prendre, dans les débats actuels sur le paradigme des sciences cognitives, le pari de l'hypothèse de l'autopoïèse des systèmes vivants". Cette seconde édition est remaniée, d'abord afin de tenir compte du fait que certaines des notions et des formalisations initiales se sont avérées être insuffisamment précises, ou bien manquer de cohérence, ou bien encore constituer des complications inutiles, mais aussi afin qu'elle apparaisse clairement comme constituant une partie d'une démarche plus développée et jouant un rôle de propédeutique relativement à cette dernière tout en pouvant être mise en oeuvre avec profit indépendamment d'elle.
D'où le changement de titre : une méthode élémentaire comme partie d'une "méthode développée". Après avoir posé le problème des objets de l'analyse du travail et de la pratique aujourd'hui (chap 1), nous précisons l'objet théorique "cours d'action" et les hypothèses théoriques qui le circonscrivent (chap 2). Nous pouvons alors discuter de l'observatoire de cet objet théorique et de sa mise en oeuvre, c'est-à-dire de l'ensemble articulé de méthodes de construction de données susceptible de documenter le cours d'action (chap 3 et 4).
L'analyse de ces données passe par la précision des deux notions complémentaires de signe tétradique et de structure significative (chap 5 et 6). Enfin, les différentes sortes de modèles du cours d'action sont précisées (chap 7 et 8).


Powered by Koha