(La) tradition sociologique de Chicago : 1892-1961 / Jean-Michel Chapoulie [ Livre]

Auteur principal: Chapoulie, Jean-MichelLangue: Français.Publication : Paris : Seuil, 2001Description : 490 p. ; 21 cmISBN: 2020419203.Classification: 316 Sociologie et anthropologieRésumé: A partir de 1892, à l'Université de Chicago nouvellement fondée, dans cette ville qui est le creuset du monde actuel en matière de grande industrie, de protestation sociale, de problèmes urbains, prend place la première entreprise systématique d'étude des sociétés contemporaines. Au cours des soixante-dix années suivantes, les sociologues de Chicago, de William Thomas et Robert Park à Ernest Burgess, Louis Wirth, Everett Hughes, Herbert Blumer, Howard S. Becker, Erving Goffman et tant d'autres, occuperont une place centrale dans la sociologie américaine. Il s'agit de découvrir l'ampleur de l'héritage de la tradition de Chicago en sciences sociales, entreprise à laquelle se consacre Jean-Michel Chapoulie. Suivant d'abord un ordre chronologique, le livre s'attache aux différents contextes qui entourent les œuvres des auteurs, aux modes d'enquêtes et aux manières d'écrire, une question jusqu'ici trop négligée. Il permet ainsi de comprendre la genèse, la pertinence et les limites de ces analyses. Puis, retenant quelques domaines toujours au cœur des préoccupations d'aujourd'hui (le travail, la délinquance, les relations interethniques) et examinant les carrières de deux sociologues, Nels Anderson et Donald Roy, l'ouvrage fait apparaître l'orientation commune aux chercheurs de la tradition de Chicago sans pour autant qu'elle fonde une école au sens strict. Développant une perspective originale sur l'histoire des sciences sociales au XXe siècle, cet ouvrage constitue aussi une réflexion sur le "savoir" dans ces disciplines, à l'écart des deux conceptions dominantes, le néo-positivisme inspiré des sciences de la nature et l'hyperrelativisme. Sommaire LES RECHERCHES DE SOCIOLOGIE DANS LEUR CONTEXTE INSTITUTIONNEL Le premier développement de la sociologie à l'Université de Chicago (1892-1914) William Isaac Thomas, Le Paysan polonais en Europe et en Amérique et les débuts de la sociologie empirique universitaire Park, Burgess, Faris et la sociologie à Chicago (1914-1933) Les recherches à l'Université de Chicago (1918-1933) La sociologie américaine, le département de sociologie et la tradition de Chicago (1934-1961) PARCOURS DE RECHERCHE Hughes, Blumer, les études sur le travail et les institutions, et le travail de terrain De la désorganisation sociale à la "théorie de l'étiquetage" Des recherches dans le siècle : l'étude des relations entre races et entre cultures (1913-1962) Sur les marges de la tradition de Chicago : Nels Anderson et Donald Roy.Sujet - Nom commun: Sociologie -- États-Unis -- Chicago ( Ill.) -- 20e siècle | Sociologie -- Histoire | Ecole de Chicago (sociologie)
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Sciences humaines
316 CHA (Browse shelf) Available 316 Sociologie et anthropologie 00010114

Bibliogr. p. 435-479. Index

Bibliogr. Index

A partir de 1892, à l'Université de Chicago nouvellement fondée, dans cette ville qui est le creuset du monde actuel en matière de grande industrie, de protestation sociale, de problèmes urbains, prend place la première entreprise systématique d'étude des sociétés contemporaines. Au cours des soixante-dix années suivantes, les sociologues de Chicago, de William Thomas et Robert Park à Ernest Burgess, Louis Wirth, Everett Hughes, Herbert Blumer, Howard S. Becker, Erving Goffman et tant d'autres, occuperont une place centrale dans la sociologie américaine. Il s'agit de découvrir l'ampleur de l'héritage de la tradition de Chicago en sciences sociales, entreprise à laquelle se consacre Jean-Michel Chapoulie. Suivant d'abord un ordre chronologique, le livre s'attache aux différents contextes qui entourent les œuvres des auteurs, aux modes d'enquêtes et aux manières d'écrire, une question jusqu'ici trop négligée. Il permet ainsi de comprendre la genèse, la pertinence et les limites de ces analyses. Puis, retenant quelques domaines toujours au cœur des préoccupations d'aujourd'hui (le travail, la délinquance, les relations interethniques) et examinant les carrières de deux sociologues, Nels Anderson et Donald Roy, l'ouvrage fait apparaître l'orientation commune aux chercheurs de la tradition de Chicago sans pour autant qu'elle fonde une école au sens strict. Développant une perspective originale sur l'histoire des sciences sociales au XXe siècle, cet ouvrage constitue aussi une réflexion sur le "savoir" dans ces disciplines, à l'écart des deux conceptions dominantes, le néo-positivisme inspiré des sciences de la nature et l'hyperrelativisme.
Sommaire
LES RECHERCHES DE SOCIOLOGIE DANS LEUR CONTEXTE INSTITUTIONNEL
Le premier développement de la sociologie à l'Université de Chicago (1892-1914)
William Isaac Thomas, Le Paysan polonais en Europe et en Amérique et les débuts de la
sociologie empirique universitaire
Park, Burgess, Faris et la sociologie à Chicago (1914-1933)
Les recherches à l'Université de Chicago (1918-1933)
La sociologie américaine, le département de sociologie et la tradition de Chicago (1934-1961)
PARCOURS DE RECHERCHE
Hughes, Blumer, les études sur le travail et les institutions, et le travail de terrain
De la désorganisation sociale à la "théorie de l'étiquetage"
Des recherches dans le siècle : l'étude des relations entre races et entre cultures (1913-1962)
Sur les marges de la tradition de Chicago : Nels Anderson et Donald Roy

Powered by Koha