(Les) agrégés : histoire d'une exception française / Yves Verneuil [ Livre]

Auteur principal: Verneuil, Yves, 070 IdrefLangue: Français.Publication : Paris : Belin, 2005, 42-Saint-Just-la-Pendue : Impr. ChiratDescription : 367 p. ; 24 cmISBN: 2701133505.Collection: Histoire de l'éducation, 1279-8096Dewey: 371.100 922Classification: Résumé: Née en 1766, l'agrégation en est venue à incarner un des volets de l'"exception française". Au départ simple remplaçant, l'agrégé est devenu ensuite le seul professeur titulaire des lycées et le candidat préférentiel à un poste en faculté. Après l'âge d'or de l'Entre-deux-guerres, il s'est retrouvé critiqué aussi bien dans le second degré que dans l'enseignement supérieur. L'impératif actuel de l'harmonisation européenne des diplômes complique encore la donne. L'agrégé est-il professeur d'élite ou bien professeur pour les élites, lauréat d'un des plus prestigieux "concours républicains" ou bien "privilégié" bénéficiant d'horaires amoindris ? Et où doit-il enseigner ? Dans le second degré, comme le suggère l'"agrégation des lycées" ? Dans l'enseignement supérieur, comme le croirait volontiers le béotien se fiant à l'appellation d'"agrégé de l'Université" ? Pourquoi des professeurs d'université mentionnent-ils leur qualité d'agrégé sur les ouvrages qu'ils publient ? Comment se fait-il que l'agrégation soit le seul concours du second degré à ne pas être préparé dans les IUFM ? Pourquoi les "soixante-huitards" ont-ils voulu supprimer l'agrégation ? A quoi sert la Société des Agrégés ? Autant de questions qui suggèrent que l'agrégation et les agrégés sont l'enjeu de controverses passionnées. Sommaire LA MONTEE EN PUISSANCE (1766-1880) Agrégés de l'Université de Paris, agrégés de l'Université : les premiers agrégés (1766-1821) Agrégation et Ecole normale : trois politiques (1821-1880) Valeur professionnelle et position sociale LA REPUBLIQUE DES AGREGES (1880-1944) La nouvelle gloire des agrégés Heurts catégoriels L'acmé de l'entre-deux-guerres Femme et agrégée LE TEMPS DES REMISES EN QUESTION (DE 1944 A NOS JOURS) Face à la démocratisation de l'enseignement Agrégés ou agrégat ? Quelle place pour l'agrégé ?.Note d thèse: .Sujet - Nom commun: Agrégation -- Histoire | Diplômés de l'enseignement supérieur -- France -- Histoire | Professeurs -- France | Agrégation
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
ENS Rennes - Bibliothèque
Education
371 VER (Browse shelf) Available 371 Système éducatif 00010275

Bibliogr. p. 355-360

Bibliogr. Notes bibl

Texte remanié de Th. doct. Hist. Paris 4 2001

Née en 1766, l'agrégation en est venue à incarner un des volets de l'"exception française". Au départ simple remplaçant, l'agrégé est devenu ensuite le seul professeur titulaire des lycées et le candidat préférentiel à un poste en faculté. Après l'âge d'or de l'Entre-deux-guerres, il s'est retrouvé critiqué aussi bien dans le second degré que dans l'enseignement supérieur. L'impératif actuel de l'harmonisation européenne des diplômes complique encore la donne. L'agrégé est-il professeur d'élite ou bien professeur pour les élites, lauréat d'un des plus prestigieux "concours républicains" ou bien "privilégié" bénéficiant d'horaires amoindris ? Et où doit-il enseigner ? Dans le second degré, comme le suggère l'"agrégation des lycées" ? Dans l'enseignement supérieur, comme le croirait volontiers le béotien se fiant à l'appellation d'"agrégé de l'Université" ? Pourquoi des professeurs d'université mentionnent-ils leur qualité d'agrégé sur les ouvrages qu'ils publient ? Comment se fait-il que l'agrégation soit le seul concours du second degré à ne pas être préparé dans les IUFM ? Pourquoi les "soixante-huitards" ont-ils voulu supprimer l'agrégation ? A quoi sert la Société des Agrégés ? Autant de questions qui suggèrent que l'agrégation et les agrégés sont l'enjeu de controverses passionnées.
Sommaire
LA MONTEE EN PUISSANCE (1766-1880)
Agrégés de l'Université de Paris, agrégés de l'Université : les premiers agrégés (1766-1821)
Agrégation et Ecole normale : trois politiques (1821-1880)
Valeur professionnelle et position sociale
LA REPUBLIQUE DES AGREGES (1880-1944)
La nouvelle gloire des agrégés
Heurts catégoriels
L'acmé de l'entre-deux-guerres
Femme et agrégée
LE TEMPS DES REMISES EN QUESTION (DE 1944 A NOS JOURS)
Face à la démocratisation de l'enseignement
Agrégés ou agrégat ?
Quelle place pour l'agrégé ?

Powered by Koha